Musée des Beaux-Arts de Rennes : Acquisition d'un fonds d'atelier de 259 dessins de Armand-Félix Jobbé-Duval (1821-1889).

Une restauration légère des papiers est prévue par la suite, ainsi que l'édition d'un catalogue regroupant l'ensemble des dessins.
Une forme d'appel aux dons original et unique en France ! L'acquisition se fait via un site Internet sous forme d'une boutique en ligne sur  www.undonundessin.fr.
Le donateur choisit les dessins dont il souhaite soutenir l'acquisition. Son nom figurera à l'inventaire du musée des Beaux-Arts de Rennes en tant que mécène. Il entre dans l'histoire du musée !

Le fonds d’atelier : 259 dessins
Ce fonds réunit 259 dessins (esquisses, croquis et études) pour différents décors monumentaux.
Certains sont réalisés à la sanguine, la pierre noire, ou à l’encre et d’autres sont rehaussés à l’aquarelle sur des papiers de teintes et épaisseurs variables.
Leur taille peut varier de 20x26 cm à 41x29 cm environ.
Il regroupe de nombreuses études de drapés, de nus, de mains, de corps en mouvement, mais aussi de petits croquis qui reflètent la composition d’un tableau.
Un bon nombre des dessins a pu être attribué à des décors précis, d’autres restent plus complexes à identifier.
On trouve notamment les études des décors du Parlement de Bretagne, des Archives Nationales, de la Préfecture de Versailles, de l’Hôtel de Ville de Lyon, du théâtre de la Gaité Lyrique, de la chapelle du monastère de la Visitation de Troyes, de l’église St Martin de Valençay et des églises parisiennes St Séverin, St Gervais-St Protais, Notre-Dame de la Trinité, Notre-Dame de la Gare, St Sulpice, ainsi que des travaux relatifs à des tableaux de Salon.

Pourquoi le acquérir ce fonds d’atelier ?
Le Musée des beaux-arts de Rennes possède une œuvre monumentale de Jobbé-Duval représentant la Fiancée de Corinthe (1851).
Malgré son importance l’artiste est aujourd’hui relativement peu présent dans les collections publiques et son œuvre dessiné est très rare.
De ce fait, l’apparition récente dans le commerce de l’art d’un fonds d’atelier de 259 études revêt une grande importance.
Éclairant la méthode de travail de l’artiste les dessins de ce fonds sont en relation avec une quinzaine de décors dont celui du Parlement de Bretagne.
Représentant une importance patrimoniale majeure pour la Bretagne – et pour la peinture française du XIXe siècle – l’acquisition de cet ensemble sera un enrichissement notable des collections d’arts graphiques du musée.

La levée de fonds est effective jusqu'au 31 août 2016.

Fiche projet
site web : www.undonundessin.fr